Il y a quelques semaines, une entreprise que j’accompagne souhaitait se pencher sur le taux de rebond de son site web. Elle le jugeait trop élevé et voulait le diminuer. Derrière le titre un peu aguicheur de cet article, je vous propose de revenir sur l’importance d’un indicateur comme le taux de rebond à travers ce cas très simple.

Qu’est-ce que le taux de rebond ?

Pour celles et ceux qui ne maîtriseraient pas encore le terme, le taux de rebond d’un site web désigne le pourcentage d’internautes qui ont consulté une seule et unique page. Ces visiteurs ont atterri sur le site et l’ont quitté sans consulter aucune autre page.

Concrètement, cela se traduit par un des trois événements suivants :

  • l’internaute a fermé l’onglet contenant la page
  • l’internaute est allé consulter un autre site
  • l’internaute a fermé son navigateur web

On parle également de rebond si l’internaute a laissé son navigateur ouvert sur la page en question pendant une longue durée de temps. Quoi qu’il en soit, le taux de rebond est un indicateur auquel il convient de prêter attention. C’est l’un des KPI les plus importants sur Google Analytics. Il permet d’analyser le comportement des visiteurs d’un site web en repérant s’ils naviguent sur une ou plusieurs pages.

Le taux de rebond fait partie des indicateurs disponibles sur Google Analytics

Exemple de taux de rebond consultable sur Google Analytics.

 

En content marketing, il est intéressant d’étudier le taux de rebond de son blog. Par exemple, s’il s’élève à 80%, cela signifie que 4 internautes sur 5 qui atterrissent sur vos articles de blog ne consultent qu’une page et ne poursuivent pas leur navigation. C’est un chiffre trop élevé.

Certains experts du webmarketing affirment qu’un fort taux de rebond sur le blog d’un site web n’est pas forcément un mauvais signe. Cela peut vouloir dire que l’internaute a cherché une information, a trouvé la réponse sur l’article et a quitté le site en étant satisfait de sa recherche. Néanmoins, un taux de rebond important peut également refléter l’inverse : un blog peu attirant, un article pas assez pertinent et un manque de liens cliquables permettant de poursuivre sa navigation sur le site web.

⇒  Lire aussi : Pourquoi créer un blog d’entreprise ?

Objectif : diminuer le taux de rebond

C’est à travers cette deuxième vision – un site web repoussant – qu’une entreprise que j’accompagne a souhaité travailler sur son taux de rebond. Dans cette partie plus concrète, nous allons voir qu’il suffit d’une brève analyse et d’une optimisation simple pour le diminuer.

« Nous avons du trafic mais pas de conversion »

Tout a commencé (on dirait Père Castor, non ?) lorsque le gérant de cette entreprise a remarqué que son site web générait du trafic mais pas assez de leads.

Après avoir mis en place une stratégie de content marketing basée sur des articles de blog, le site attirait effectivement de plus en plus de visiteurs. Ces internautes arrivaient principalement depuis les moteurs de recherche, ce qui arrive fréquemment quand on produit de nombreux articles et que l’on travaille leur référencement naturel.

Le problème ne venait donc pas du trafic mais du manque de conversion de ces visiteurs en prospects potentiels. Autrement dit, les internautes n’allaient pas plus loin que la consultation d’un simple article de blog. Et cela ne fait pas tourner une entreprise…

Un taux de rebond trop élevé pour un blog

En faisant un tour sur Google Analytics, un des outils indispensables en webmarketing, nous avons rapidement mis le doigt sur le problème : un taux de rebond de près de 75% sur les visites issues du référencement naturel !

74,50% de taux de rebond

Une analyse plus précise a permis de montrer que certains articles étaient souvent consultés grâce à un excellent positionnement sur les moteurs de recherche mais que très peu d’internautes poursuivaient leur navigation en consultant d’autres pages. L’exemple typique d’un taux de rebond sur lequel il faut se pencher pour ne pas laisser ses visiteurs s’enfuir.

Car l’objectif d’un blog n’est pas uniquement de générer du trafic. C’est de rediriger les internautes vers les pages clés du site web de l’entreprise. Ainsi, 75% de visiteurs abandonnant leur navigation dès la première page est un chiffre trop élevé car il s’agit en réalité de 75% de prospects potentiels perdus pour l’entreprise.

Bien sûr, ces internautes ne sont pas perdus à jamais. Il est probable qu’ils finissent par revenir sur votre blog suite à une nouvelle recherche sur Google. Mais si, entre-temps, rien n’a été fait pour les inciter à consulter d’autres pages, le taux de rebond sera le même et ils feront encore partie de la triste catégorie des « leads-qu’on-aurait-pu-générer-mais-en-fait-non ».

L'objectif d'un blog n'est pas uniquement de générer du trafic mais de rediriger les internautes vers les pages clés du site web de l'entreprise. Cliquez pour tweeter

 

Petit plugin, grands résultats

Je pourrais vous faire croire que nous avons travaillé des centaines d’heures sur ce taux de rebond capricieux, que nous avons déplacé des montagnes ou que j’ai fait appel à toutes mes compétences pour le diminuer. Or, même si cette situation demandait tout de même des capacités d’analyse et de résolution, il n’en a rien été…

Dans ce cas précis, il a suffi de chercher et d’installer un plugin (une extension que l’on peut configurer) sur le blog de l’entreprise. Ce plugin se présente sous la forme d’une petite fenêtre qui apparaît après quelques secondes de navigation. Pour éviter que l’internaute n’abandonne encore une fois l’article de blog et que le taux de rebond ne continue de grimper, cette fenêtre attire son attention grâce à des couleurs vives et un message interpellant. En cliquant dessus, il se retrouve sur une des pages de conversion du site web de l’entreprise.

Il va de soit que l’internaute reste libre de cliquer sur le bouton, de poursuivre sa lecture ou de quitter le site. Mais ce qui est sûr, c’est que nous avons réussi à faire chuter ce taux de rebond… de 50 points ! La preuve avec cette capture d’écran de l’interface de Google Analytics basée sur les mêmes paramètres que la précédente.

24,86% de taux de rebond

Seule la période change puisqu’il s’agit désormais du taux de rebond observé sur les visites issues du référencement naturel depuis la mise en place du plugin.

Concernant les conversions enregistrées par le site depuis cette petite optimisation, il est encore tôt pour tirer un bilan. En revanche, on peut déjà affirmer que cette extension change la donne : plutôt que de le laisser s’envoler, elle permet de retenir le trafic et de rediriger 3 visiteurs sur 4 vers le site web de l’entreprise.

 

⇒  Lire aussi : Interview de Lucas Maere sur la génération de leads et l’acquisition de clients

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Poster un commentaire