Aussi appelé « indicateur clé de performance », le KPI est une donnée permettant d’apprécier les performances d’un site web ou d’une campagne digitale. Il s’agit d’un élément de mesure indispensable pour n’importe quelle entreprise. C’est la raison pour laquelle je vous propose un Top 5 des KPI les plus importants sur Google Analytics, l’outil de référence pour analyser votre trafic.

1. Les canaux d’acquisition

Parce qu’il permet de connaître la source du trafic d’un site web, ce KPI est certainement le plus suivi. Et vous auriez tort de ne pas faire de même. En un coup d’œil, les canaux d’acquisition offrent la possibilité de connaître la provenance de vos visiteurs.

Sur Google Analytics, ce KPI est très facile à suivre. Il vous suffit de cliquer sur « Acquisition », de dérouler le menu « Tout le trafic » et de choisir « Canaux ». Les canaux d’acquisition de votre site web vont apparaître dans la première colonne du tableau. Voici un exemple avec la capture d’écran ci-dessous :

Les canaux d'acquisition sont certainement le KPI le plus important sur Google Analytics

Vous pouvez alors constater qu’il existe plusieurs canaux d’acquisition. Les principaux sont :

  • Organic Search : trafic provenant des moteurs de recherche
  • Direct : trafic provenant généralement de la saisie directe du nom de votre site dans la barre d’adresse (même s’il existe d’autres possibilités)
  • Social : trafic provenant des réseaux sociaux
  • Referral : trafic provenant de sites tiers (où se trouvent des liens vers votre site)
  • Email : trafic provenant des newsletters et campagnes d’emailing

Quand on évoque les KPI les plus importants sur Google Analytics, les canaux d’acquisition figurent souvent en tête. La raison ? Ils permettent de définir les supports sur lesquels vous êtes le plus performant en termes de génération de trafic.

Si vous misez beaucoup sur les réseaux sociaux et que votre canal « Social » ne figure qu’en 5e ou 6e position, il faudra peut-être tirer les oreilles de votre community manager et revoir votre stratégie. À l’inverse, si vous travaillez votre référencement naturel avec un blog d’entreprise et que votre canal « Organic Search » occupe une bonne position, cela signifie que vos efforts sont en train de payer.

En segmentant la provenance de votre trafic, ce KPI vous donne un excellent aperçu du travail réalisé sur vos différents supports.

2. Les pages visitées

Extrêmement important, ce KPI permet de voir quelles pages de votre site sont les plus consultées. Autrement dit, il vous indique clairement ce que vos visiteurs recherchent et ce qu’ils aimeraient y trouver.

Prenons l’exemple d’un e-commerce. Si vous observez que la page du produit X et celle du produit Y sont en tête des pages les plus visitées sur votre site web, cela démontre l’intérêt des internautes pour ces produits.

Pour suivre ce KPI sur Google Analytics, rendez-vous sur « Comportement » puis « Contenu du site ». Cliquez sur « Toutes les pages » et découvrez la liste des pages les plus consultées par les visiteurs de votre site. Vous remarquerez notamment que Google Analytics distingue les « pages vues » des « vues uniques ». La première donnée prend en compte les visites répétées d’un internaute alors que la seconde s’arrête au nombre d’internautes ayant visité vos pages.

Les pages visitées font partie des KPI les plus importants sur Google Analytics

Généralement, la page la plus visitée est la page d’accueil. C’est souvent celle sur laquelle les internautes atterrissent suite à une recherche sur Google ou après avoir directement tapé le nom du site web. Il est donc normal qu’elle soit en tête de liste.

Pour le reste, à vous d’analyser ce KPI en profondeur. Si vous jugez qu’une page est très importante (comme les pages de conversion) et qu’elle est peu visitée, essayez de la mettre en évidence pour que les internautes la remarquent et la visitent. Souvent, il suffit d’ajouter un bouton renvoyant vers la page pour que les visites augmentent significativement.

3. Le nombre de pages par session

Restons sur les pages avec un KPI tout aussi essentiel : le nombre de pages par session. Ici, il n’est plus question de qualitatif mais de quantitatif. Vous allez découvrir le nombre de pages que vos visiteurs consultent lorsqu’ils se rendent sur votre site web.

Cette donnée figure parmi les KPI les plus importants sur Google Analytics car elle indique si les internautes se plaisent sur votre site et poursuivent leur navigation. Par exemple, dans le cadre d’une campagne analysée avec des balises UTM, ce KPI montrera s’il s’agissait de simples clics de curiosité ou d’intérêts réels pour votre campagne.

Si vous restez bloqué à moins de 2 pages par session, cela signifie que les visiteurs ne veulent pas en savoir plus et décident de quitter prématurément le site. En revanche, si vous commencez à atteindre 4 ou 5 pages par session, vous êtes en droit de penser :

  • que l’ergonomie de votre site est bonne
  • qu’ils ont un fort intérêt pour votre activité

Ce KPI se trouve dans le tableau des canaux d’acquisition. Retournez donc sur « Acquisition », « Tout le trafic » et « Canaux ». Dans la colonne du comportement, vous pouvez voir le nombre de pages par session en fonction de la source du trafic.

Le nombre de pages par session est un KPI important sur Google Analytics

D’une manière générale, cette donnée en dit long sur le maillage interne et les liens qui existent entre vos différentes pages.

Si vos pages sont « indépendantes » et ne sont pas reliées entre elles par des liens ou des boutons d’appel à l’action, il est évident que votre nombre de pages par session sera faible. N’hésitez pas à travailler sur ce point en créant des connexions logiques entre vos pages. Cela facilitera la navigation et incitera l’internaute à consulter d’autres pages.

Le maillage interne et l'existence de liens facilitent la navigation et incitent l'internaute à consulter d'autres pages. Cliquez pour tweeter

 

4. Le taux de rebond

Le taux de rebond est étroitement lié au nombre de pages par session. Il correspond au pourcentage d’internautes qui ont consulté une seule page de votre site web. S’il est bas, cela signifie donc que les internautes atterrissent sur votre site et y restent en visitant de nouvelles pages.

Aux yeux des entreprises, ce KPI est fondamental. Il renseigne sur la capacité d’un site à retenir un visiteur et ne pas le laisser partir aussi vite qu’il est arrivé. C’est la raison pour laquelle il existe des extensions permettant de contenir les sorties en attirant l’attention de l’internaute.

Pour analyser votre taux de rebond sur Google Analytics, il faut observer la colonne se situant à gauche du nombre de pages par session.

Le taux de rebond figure parmi les KPI les plus importants sur Google Analytics

Pour vous donner un ordre de grandeur, on estime qu’un taux de rebond qui dépasse les 75% est trop élevé. On peut dire que cela devient intéressant lorsque vous passez sous la barre des 65%. Néanmoins, il n’y a aucune vérité absolue au sujet du taux de rebond. Cela dépend de nombreux facteurs comme le secteur d’activité.

Quel que soit votre domaine, je ne peux que vous conseiller de tenter de diminuer votre taux de rebond. Soyez clair dans votre communication et créez des liens logiques entre vos pages.

⇒  Lire aussi : Quand son taux de rebond passe de 75% à 25%

5. Les données démographiques et géographiques

Au vu de leur précision et des détails qu’elles offrent au sujet de vos visiteurs, les données démographiques et géographiques sont capitales pour votre activité. Il s’agit d’un des KPI importants sur Google Analytics car il permet de mieux connaître votre clientèle et d’affiner votre ciblage.

Parmi les données démographiques, celles sur l’âge et le sexe sont certainement les plus intéressantes. Si vous ciblez les femmes de plus de 45 ans et que vous vous rendez compte que les visiteurs de votre site web sont plutôt des hommes de moins de 30 ans, vous allez prendre conscience qu’il y a un souci. Je ne vous souhaite pas cette mésaventure mais cela peut arriver.

Pour observer ces données, rendez-vous sur « Audience » puis « Données démographiques ». Cliquez sur « Vue d’ensemble » et attendez que les graphiques apparaissent. Très vite, vous aurez un aperçu du type d’audience qui a l’habitude de visiter votre site web. Sur l’image qui suit, on peut apercevoir que c’est plutôt équilibré entre les hommes et les femmes et que la majorité des visiteurs ont entre 25 et 34 ans.

La démographie et la géographie sont des KPI importants sur Google Analytics

Il existe une autre donnée démographique à laquelle vous pouvez attacher de l’importance : les centres d’intérêt. Vous pouvez les trouver en cliquant sur « Centres d’intérêt » puis sur « Vue d’ensemble ». Cette catégorie est significative car elle indique si votre audience est globalement intéressée par votre secteur d’activité. Si vous êtes dans le domaine du tourisme et que les premiers centres d’intérêt sont le voyage et les divertissements, vous êtes dans le vrai !

Du côté de la géographie, cliquez sur « Données géographiques » et « Zone géographique ». Google Analytics vous donnera les pays dans lesquels vos visiteurs se trouvent. Vous pouvez affiner votre recherche en cliquant sur l’un des pays et découvrir les régions des internautes. À noter que si vous êtes dans un secteur plutôt local et que vous souhaitez aller plus loin dans la précision, vous pouvez remplacer « Pays » par « Ville » comme dimension principale du rapport.

De la même manière que l’âge, le sexe ou les centres d’intérêt, la zone géographique de votre audience est une belle indication sur vos clients ou potentiels clients.

 

⇒  Lire aussi : Les 5 meilleurs outils webmarketing

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Poster un commentaire