Catégorie

Études de cas

Le content marketing est un moyen pour Decathlon de se développer sur les canaux digitaux

Conseil Sport : quand Decathlon se décline sur le web

par Études de cas 0 commentaire

Depuis de nombreuses années, Decathlon fait partie des enseignes les plus renommées dans son secteur. Pour asseoir sa réputation et être actif sur les canaux digitaux, le groupe a mis en place plusieurs types de contenus éditoriaux. À commencer par Conseil Sport, un blog basé sur le conseil et l’expertise dans le domaine du sport.

Intégrer le digital dans la stratégie

Decathlon n’a pas lancé Conseil Sport par hasard. C’est l’émergence du web, en bouleversant complètement le parcours du consommateur, qui a obligé l’enseigne à intégrer le digital dans sa stratégie de communication.

Les nouvelles habitudes du consommateur

Comme la grande majorité des entreprises basées sur des points de vente physiques, Decathlon a observé de près l’avènement du web. Ce dernier a transformé les habitudes du consommateur qui ne se déplace plus en boutique avant d’avoir fait quelques recherches préalables sur internet. C’est ce qu’on appelle le consommateur digital, celui que l’on doit d’abord accompagner et séduire sur le web avant d’espérer le croiser sur son point de vente.

De plus en plus exigeant, le consommateur digital n’hésite plus à mettre des dizaines d’enseignes en concurrence pour trouver ce qu’il recherche. Outre Decathlon, il ira également se renseigner du côté de Go Sport, Intersport ou encore Sport 2000. Et ce uniquement sur internet, depuis son canapé, sans jamais se déplacer en boutique.

Cette visite en point de vente n’interviendra que lorsqu’il aura une idée plus précise de l’article qu’il souhaite acquérir, après avoir épluché ses caractéristiques et les différents avis à son sujet. Il arrivera en boutique dans le but de voir cet article de plus près, de l’essayer et éventuellement de l’acheter.

Avec Conseil Sport, Decathlon a compris le parcours du consommateur digital

Le web-to-store comme réponse

Cette évolution du parcours du consommateur a un nom : le web-to-store, que l’on traduit tout simplement par l’expression « du web au magasin ».

C’est dans cette optique de web-to-store que Decathlon a investi le terrain du digital. En partant du principe que le consommateur s’informe d’abord sur internet, l’équipe de Decathlon s’est décidée à mettre en place un blog qui ferait office de premier contact avec sa cible. C’est, en somme, la même stratégie que Castorama et son blog 18h39.

C’est ainsi que Conseil Sport a vu le jour. Ce blog n’a pas pour objectif de vendre comme une boutique en ligne. Il permet, dans un premier temps, de montrer au consommateur que Decathlon est capable de le renseigner et de lui apporter des réponses dans le domaine du sport.

Après ce premier contact à travers l’écran qui lui aura donné confiance dans la marque et son expertise, le consommateur digital sera beaucoup plus en mesure de passer du web… au store !

Conseil Sport, comme son nom l’indique

Après ces quelques lignes sur les nouvelles habitudes du consommateur, penchons-nous désormais sur Conseil Sport. La stratégie éditoriale de ce blog, basée sur le conseil et l’accompagnement, illustre parfaitement la politique de démocratisation du sport prônée par Decathlon.

Accompagner sur le web comme en magasin

À vrai dire, ce choix éditorial a dû se faire plutôt facilement chez les équipes de Decathlon. Si vous êtes déjà entré dans l’un des magasins de la firme, vous avez certainement remarqué que les vendeurs et conseillers sont omniprésents (sans être collants, c’est toujours bien de le signaler) dans les différents rayons. Leur rôle est de répondre à toutes vos questions et de ne pas vous laisser sortir avec des interrogations sur un équipement, une paire de chaussures ou un accessoire.

Naturellement, il y a un objectif de vente derrière ces interactions avec les clients. Mais Decathlon est avant tout un groupe qui cherche à démocratiser le sport et le rendre accessible à tous. Jugez plutôt la meta description (balise située au cœur d’un résultat de recherche sur Google et décrivant le contenu d’une page en quelques mots) de la page d’accueil du blog :

Voici comment apparaît le blog Conseil Sport de Decathlon sur Google

Conseil Sport est un blog destiné aux « sportifs qui s’ignorent ». Autrement dit, aux personnes qui n’ont jamais été de grands sportifs mais qui veulent s’y mettre. La phrase « On se dit tout ! » rappelle également cette posture d’accompagnement qui fait toute l’identité de ce blog.

On retrouve aussi les idées de mise en confiance et d’empathie sur lesquelles Decathlon compte beaucoup pour faire avancer l’internaute dans son processus de web-to-store. Au-delà des simples conseils, c’est surtout de bienveillance et de compréhension dont l’enseigne fait preuve à travers Conseil Sport. On l’observe dans cette meta description mais aussi au cœur du blog, où les contenus sont destinés à un public particulièrement large.

Des contenus accessibles et « SEO-friendly »

Conseil Sport démontre son ouverture à tous en proposant des contenus accessibles aux débutants comme aux habitués. Si l’on se penche sur la catégorie « Handball », on peut constater que les articles sont surtout destinés à éduquer l’internaute et lui présenter les bases de ce sport :

  • « Découvrir le handball »
  • « Lexique du handball »
  • « Comment choisir ses chaussures de handball ? »
  • « Comment choisir son ballon de handball ? »

Il en va de même avec le football, la natation, le tir à l’arc… Bref, tous les sports que l’on retrouve dans les magasins Decathlon et sur lesquels l’enseigne a choisi de s’exprimer sur le web. Le ton des articles est pédagogique et il n’est jamais question d’auto-promotion des produits de la marque, l’une des 7 erreurs à ne pas commettre en content marketing.

Tout est fait pour comprendre les spécificités de chaque sport. À ce titre, on peut mettre une mention spéciale pour les catégories de niche comme « Pêche de la carpe », « Fléchettes » ou encore « Raquettes à neige » pour lesquelles Decathlon a mis autant d’application.

Cependant, vous vous doutez que l’accessibilité et la qualité des contenus ne font pas tout. Pour obtenir de la visibilité sur internet et apparaître dans les premiers résultats de recherche des internautes, il est nécessaire de soigner le référencement naturel de ses contenus. Ce que Decathlon semble avoir fait, à l’image de l’article « Comment choisir ses chaussures de handball ? » qui se classe relativement bien sur Google :

Decathlon a bien travaillé le SEO de son blog Conseil Sport

On peut observer que Decathlon a choisi de se positionner sur la requête « choisir chaussure handball », expression qui semble régulièrement recherchée par les internautes puisque Google la suggère dans sa barre.

Quand on se penche de plus près sur l’article, on note également que le terme « chaussures de handball » apparaît au cœur de la balise H1 et des trois balises H2 que compte l’article. Quand on connaît l’importance de ces balises pour le référencement naturel, on peut en déduire que rien n’a été fait au hasard et que Decathlon n’a pas lésiné sur le SEO, en plus de rester fidèle à son identité qu’elle a parfaitement transposée sur le web.

 

⇒  Lire aussi : Pourquoi créer un blog d’entreprise ?

 

Tracktor utilise le content marketing

Tracktor, le content marketing au service du BTP

par Études de cas 0 commentaire

Plateforme de location d’engins de chantier, Tracktor évolue dans un secteur pas forcément sexy : le BTP. Pour combattre cette triste réputation, l’entreprise a ouvert un blog qui traite différemment de ce domaine. Une stratégie de content marketing que je vous propose de découvrir.

Le BTP, ça ne fait pas rêver !

Vu de l’extérieur, le BTP n’est pas un secteur très excitant. Regroupant l’ensemble des activités liées au bâtiment et aux travaux publics, ce domaine ne jouit pas d’une belle réputation. On l’associe généralement à la pollution, aux nuisances sonores ou encore aux accidents du travail. Bref, le BTP n’a pas une très bonne image auprès du grand public. C’est le moins qu’on puisse dire…

De plus, les entreprises de ce secteur sont à la traîne sur le web. Les acteurs du BTP ont du mal à surfer sur l’essor du digital et ne sont pas encore convaincus des avantages de la communication numérique pour leur activité. Un constat qui renforce cette réputation de secteur « vieillot » et peu attirant.

Fort heureusement, il existe des exceptions. Certaines entreprises ont pris le contre-pied de cette situation en affirmant leur position sur le web. C’est le cas de Tracktor, une plateforme qui met en relation les professionnels du BTP pour louer du matériel de chantier. Comme Airbnb ou Blablacar, Tracktor a donc opté pour l’économie collaborative. Dans un secteur qui n’a pas encore trouvé sa place sur le web, le pari était risqué mais la formule efficace.

La bannière d'accueil du blog de Tracktor

Tracktor mise sur le content marketing

Pour se faire connaître et attirer les acteurs du BTP sur sa plateforme, Tracktor a misé sur le content marketing. L’entreprise publie régulièrement des interviews, des conseils et d’autres articles à forte valeur ajoutée sur son blog.

Un blog très humain

Sur le web, les contenus centrés sur l’humain sont souvent les plus appréciés. Tracktor l’a bien compris en créant une rubrique dédiée à ses partenaires et ses clients. Sous la forme d’une interview, le gérant d’une entreprise est interrogé sur son activité et ses habitudes de travail.

Avec un tel format, Tracktor cherche à ouvrir les portes d’un secteur plutôt méconnu. On en apprend un peu plus sur la façon de travailler des acteurs du BTP. Le domaine paraît beaucoup plus humain et collaboratif. Après s’être présenté, le gérant est amené à donner son avis sur Tracktor et expliquer les raisons pour lesquelles il a opté pour cette plateforme de location. Un témoignage qui sensibilise l’internaute à l’utilité d’un tel service dans le secteur du BTP.

D’une manière générale, l’interview est un format très efficace pour attirer du trafic qualifié. Elle permet par ailleurs :

  • d’alterner avec d’autres types de contenus
  • d’humaniser son content marketing

Mis en place dans un deuxième temps (le blog existe depuis 2015 alors que la première interview est apparue en 2017), ce format a redonné un second souffle au blog de Tracktor. Cette dimension sociale est un excellent moyen de donner du sens à la démarche de la plateforme.

L'interview est un format qui permet d'alterner avec d'autres types de contenus et d'humaniser son #ContentMarketing. Cliquez pour tweeter

 

Des conseils et bonnes pratiques

Comme expliqué dans cet article, ouvrir un blog permet de démontrer son expertise. Ce que Tracktor fait très bien en postant régulièrement des conseils et bonnes pratiques à destination de ses lecteurs. De « Comment équiper son chantier en électricité ? » aux « 5 conseils pour faire des économies en cas de mauvais temps », Tracktor s’attache à donner ses meilleures astuces pour faciliter le quotidien des professionnels du BTP.

L’entreprise prouve son savoir-faire et sa connaissance du domaine. Elle intervient également sur des sujets d’actualité avec des articles comme « Les 8 innovations qui bouleversent le BTP » ou « L’imprimante 3D à la conquête du BTP ». Autant de thématiques qui positionnent Tracktor comme un acteur majeur du secteur. D’autant que les contenus sont bien rédigés et accessibles à tout type de public. Même les moins avertis comme moi !

Article de Tracktor sur l'équipement en électricité d'un chantier

À travers ces différents conseils et bonnes pratiques, on retrouve l’un des rôles fondamentaux du blog d’entreprise : celui de répondre aux interrogations de sa cible. Ces questions se matérialisent par des recherches sur Google de la part des acteurs du BTP qui souhaitent bénéficier d’une expertise sur un sujet précis. Grâce au référencement naturel, Tracktor se positionne sur ces recherches et transmet son savoir-faire par l’intermédiaire de ses articles de blog.

À titre d’exemple, l’article « L’imprimante 3D à la conquête du BTP » apparaît en deuxième position sur Google si l’on tape « imprimante 3D BTP ». De quoi attirer les gérants intéressés par cette thématique sur le site web de Tracktor.

Encore une fois, cette catégorie d’articles montre que le content marketing ne consiste absolument pas à faire la promotion de ses services. Il repose avant tout sur la création de valeur et le partage d’informations sur un secteur donné. Avec ses nombreux conseils et bonnes pratiques, Tracktor est dans le vrai.

⇒  Lire aussi : Les 7 péchés capitaux du content marketing

Expliquer la transformation digitale du BTP

En début d’article, je disais que le BTP a une réputation de secteur « vieillot ». Les entreprises du bâtiment ont encore des modes de fonctionnement très anciens. Ce que Tracktor cherche à combattre en éduquant son audience au sujet de la transformation digitale et des grandes thématiques liées à la modernisation du secteur.

Pour preuve, le blog de Tracktor est fourni en articles traitant du web et de ses avantages pour les entreprises du BTP :

  • « Uberisation dans le BTP : quelles conséquences ? »
  • « Artisans du BTP, comment optimiser sa présence en ligne ? »
  • « 3 manières d’augmenter la visibilité de son entreprise BTP sur internet »
  • « Le Big Data à la conquête du BTP »

Ce dernier article sur le Big Data est particulièrement réussi. Avec des mots simples et peu de langage technique, il explique son importance et la manière dont il peut être appliqué au BTP.

Article de Tracktor sur le Big Data dans le BTP

Pour l’ensemble de ces contenus « éducatifs », la toile de fond reste les transformations du BTP dues aux nouvelles technologies et à l’essor du digital. Le but est d’amener le gérant à se poser des questions sur ses pratiques et ses possibilités d’évolution. À terme, il comprendra les avantages du web pour son activité.

En somme, ces articles sont un excellent moyen de sensibiliser les chefs d’entreprise au web. Ils leur permettent d’envisager une évolution de leurs pratiques et de se lancer dans l’utilisation de services entièrement digitaux comme la plateforme de location proposée par Tracktor.

 

⇒  Lire aussi : Comment trouver des idées d’articles pour son blog ?

 

L'exemple de content marketing de 18h39 par Castorama

18h39, le blog brico-déco de Castorama

par Études de cas 0 commentaire

Grand spécialiste du bricolage et de la décoration, Castorama possède une plateforme particulièrement adaptée à sa clientèle : 18h39. Derrière ce nom original se cache une stratégie de content marketing qui fait ses preuves depuis plusieurs années.

18h39, l’atout web de Castorama

Quand on pense à Castorama et aux enseignes de bricolage et de décoration, on imagine de grands magasins où des milliers de produits sont entreposés, examinés, testés. Et c’est bien normal : ce domaine est celui d’une clientèle pratique et manuelle qui aime se rendre sur place pour partir à la recherche d’outils et d’idées pour la maison.

Dans un secteur plus physique que numérique, les équipes de Castorama auraient pu être fatalistes devant l’avènement du web. Il aurait été facile de se dire : « À part notre site e-commerce, il est inutile d’avoir une présence sur le web. » D’ailleurs, cette phrase a dû être prononcée plusieurs fois lors de réunions sur la communication numérique du groupe… Mais c’était sans compter sur le flair de Marion Parent, responsable de la communication, qui a mis en place 18h39 pour dynamiser la présence en ligne de Castorama.

Page d'accueil de 18h39, le blog de Castorama

Mi-magazine, mi-blog, cette plateforme est un véritable modèle de content marketing. Elle propose de nombreux contenus sous forme de conseils, tutoriels et sources d’inspiration pour la maison. De la plus simple à la plus élaborée, des centaines d’idées ont émergé de cette plateforme depuis son lancement en 2015. Son ton didactique et sa manière de vulgariser la thématique de la maison prouvent que le brico-déco a aussi sa place sur le web.

Avec 18h39, Castorama a développé son propre média, symbole ultime du content marketing. Mais l’enseigne a également réussi le pari d’une stratégie web-to-store (terme que j’aborde un peu plus dans cet article) : l’internaute navigue sur le site avant de procéder à l’achat en magasin. Parfaitement complémentaire de son site e-commerce.

⇒  Lire aussi : Pourquoi créer un blog d’entreprise ?

Accompagner les bricoleurs en herbe

Parce que les Français passent en moyenne « 18h39 » par jour chez eux, Castorama a souhaité les accompagner dans leurs projets. Pour cela, le blog propose de nombreuses solutions permettant à l’enseigne de mieux connaître sa clientèle.

Des rubriques variées

Fort de son ancienneté sur le marché du bricolage et de la décoration, Castorama a compris que l’accompagnement et la pédagogie étaient les piliers de son secteur. L’enseigne a donc divisé 18h39 en plusieurs rubriques éducatives.

Vivre

La catégorie lifestyle et bien-être du blog. On y trouve des informations diverses sur l’amélioration de son mode de vie et du quotidien de la famille. Si cette rubrique peut sembler fourre-tout au premier abord, elle révèle surtout la ligne éditoriale de la plateforme : des contenus orientés « mieux-vivre » pour des Français passant la majorité de leur temps à la maison. Ce n’est pas pour rien si cette catégorie est la première du menu…

La rubrique Vivre du blog 18h39

Transformer

Comme son nom l’indique, cette rubrique concerne l’aménagement. Castorama y propose des conseils et solutions pour optimiser son espace et son mobilier. Mention spéciale aux articles « Avant/Après », des contenus présentant l’aménagement réalisé par des Français dans leur maison. Inspirés des émissions D&CO ou Maison à vendre diffusées sur M6, ils décrivent ces projets de A à Z et ne manquent pas d’inspirer les plus téméraires.

Une des rubriques du blog 18h39 de Castorama

Innover

Dans cette rubrique, place aux idées ! De la maison connectée à l’impression 3D, on retrouve toutes les facettes de l’innovation au service de l’architecture et du mobilier. Les plus inventifs y trouveront facilement leur compte.

L'innovation fait partie du blog 18h39

Tutoriels

La catégorie brico-déco par excellence. Avec ses tutoriels, 18h39 mise sur l’accompagnement et la proximité. Les réalisations sont simples, les explications claires et le matériel à la portée de tout le monde. Sans oublier la petite fiche indiquant le niveau de difficulté, le temps de fabrication et le budget estimé. En cas de dimanche pluvieux, alors que la seule solution est de rester au chaud, on imagine aisément cette mère de famille se ruer sur le blog dans l’optique d’être productive et de suivre les indications pour « fabriquer un serre-livre en forme de montagne pour moins de 10 euros ».

Le blog 18h39 propose des tutoriels

Dossiers

Cette catégorie regroupe des contenus selon des thématiques diverses comme le chauffage à bois, la douche à l’italienne ou le choix du papier peint. De quoi répondre à des besoins particulièrement précis.

Les dossiers du blog 18h39

Une meilleure connaissance de sa cible

Le grand avantage d’avoir son propre média, c’est qu’il permet de se rendre compte des besoins et problématiques de sa cible. Sur ce plan, 18h39 est devenu un véritable baromètre pour Castorama. Dans un entretien accordé à l’ADN, Marion Parent expliquait avoir constaté « un très grand intérêt pour les habitats nomades et que les gens avaient envie d’avoir des témoignages sur ces sujets ». L’enseigne aurait-elle pu constater une telle demande sans son blog ? Pas si sûr…

En étudiant régulièrement le trafic de 18h39 sur Google Analytics et les réactions des internautes au sujet des différents contenus, Marion Parent et son équipe ont une meilleure connaissance de leur cible. C’est la notion d’insight : le constat d’un problème ou d’un manque ressenti par le consommateur.

En étudiant régulièrement le trafic et les réactions des internautes, l'entreprise a une meilleure connaissance de sa cible. Cliquez pour tweeter

 

De cette manière, 18h39 permet à Castorama de se pencher sur des demandes précises. En fonction des articles les plus consultés ou les plus commentés sur les réseaux sociaux, l’enseigne parvient à cerner les besoins de sa cible. C’est ce qu’on appelle l’écoute sociale, une méthode qui permet notamment de trouver des idées d’articles pour son blog. Castorama peut alors adapter son offre et satisfaire une demande toujours plus exigeante.

Pour reprendre l’exemple des habitats nomades au sujet desquels les internautes cherchent à en savoir plus, Castorama sait désormais qu’il s’agit d’une thématique qui intéresse sa clientèle. Conséquence : des contenus étiquetés « habitat-nomade » sont apparus sur le blog. Le but est d’offrir des réponses aux questions que les internautes peuvent se poser au sujet de ces habitations. Cela permet à Castorama de démontrer son expertise et de se positionner comme un interlocuteur privilégié.

Ainsi, malgré son leadership affirmé sur le marché du bricolage et de la décoration, Castorama a compris qu’un blog comme 18h39 pouvait lui apporter une véritable plus-value. En intervenant sur les problématiques liées à son secteur et en étant à l’écoute des besoins de sa cible, la célèbre enseigne de brico-déco ne fait pas que développer sa présence sur le web : elle se rapproche de sa clientèle et la connaît un peu mieux chaque jour.

 

L'exemple de content marketing de Airbnb

Airbnb, un content marketing qui fait voyager

par Études de cas 0 commentaire

Leader mondial de la location de logements entre particuliers, Airbnb a choisi le content marketing pour se développer. Au fil du temps, la célèbre plateforme a mis en place des formats qui séduisent de plus en plus d’internautes. Focus sur une stratégie de contenu efficace.

Le content marketing comme plus-value

Chez Airbnb, le contenu est roi ! Depuis plusieurs années, la société californienne en a fait sa grande force en diffusant des contenus travaillés et optimisés. Mais pourquoi Airbnb a-t-il rapidement opté pour le content marketing ?

Exister grâce aux contenus

Chaque année, la concurrence s’accroît dans le domaine des sites de location de logements. Avec le boom de l’économie collaborative et la multiplication de ces plateformes, proposer une simple mise en relation de particuliers ne suffit plus.

Pour développer sa présence sur le web et tirer son épingle du jeu, publier ses propres contenus est devenu indispensable.

C’est la raison pour laquelle Airbnb a décidé de miser sur le content marketing pour se démarquer et devenir le leader du marché.

Je vous propose donc de découvrir deux formats simples mais efficaces qui ont permis de bâtir son excellente réputation : le Guide des Quartiers et le Blog Airbnb.

Le Guide des Quartiers fait partie du content marketing de Airbnb

Le Guide des Quartiers

En 2012, Airbnb a frappé fort avec ce contenu. Pierre angulaire de sa stratégie de content marketing, le Guide des Quartiers propose de découvrir une vingtaine de villes à travers leurs quartiers respectifs. Objectif : présenter chaque coin selon son ambiance et son style de vie. De quoi ravir ce groupe d’amis préparant une virée à Berlin et souhaitant découvrir le quartier des bars et sorties nocturnes. Ou cette famille cherchant un coin calme et ressourçant à Rome.

Avec ce contenu à très forte valeur ajoutée, Airbnb séduit son cœur de cible. Le Guide des Quartiers offre toutes les informations que chaque voyageur rêve de connaître avant son périple. La qualité des textes et des photos permet à l’internaute de se projeter. Jusqu’à réserver son logement sur Airbnb ? Fort possible quand on connaît l’importance de la confiance et de la fiabilité dans le secteur du tourisme.

Quoi qu’il en soit, le Guide des Quartiers est un modèle de contenu web. Il regroupe les trois phases majeures du content marketing :

  • Attirer : un contenu qui génère du trafic sur le site web
  • Informer : un format riche et pertinent pour l’internaute
  • Stimuler : une découverte de la ville qui donne envie de louer son logement

Au fil du temps, ce format a permis à Airbnb de changer de dimension. De plateforme à succès, l’entreprise américaine est devenue la référence mondiale de la location de logements entre particuliers. Une réputation qu’elle continue de cultiver en ajoutant régulièrement de nouvelles villes à son Guide des Quartiers.

Attirer, informer, stimuler : le Guide des Quartiers de Airbnb regroupe les trois phases majeures du #ContentMarketing. Cliquez pour tweeter

 

Le Blog Airbnb

Airbnb dispose également d’un blog. Décliné en plusieurs langues, ce contenu cible à la fois les hôtes et les voyageurs. Pour les premiers, bonnes pratiques et conseils sont régulièrement prodigués. Pour les seconds, Airbnb propose des carnets de voyage où le côté humain est omniprésent.

Si le blog permet d’améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche à travers le référencement naturel, Airbnb a une vision plus élaborée de ce type de contenu. Ici, il permet surtout de bichonner ses utilisateurs. La ligne éditoriale est claire : Airbnb accompagne ses clients en toutes circonstances pour enrichir leur expérience. Jugez plutôt les titres des articles :

  • « Vos premiers pas d’hôte Airbnb »
  • « Votre guide pour avoir du succès en tant qu’hôte Airbnb »
  • « 7 voyageurs, 7 valises : qu’ont-ils emmené à Paris ? »

Ainsi, la célèbre plateforme de location de logements accorde une place majeure à l’assistance. Airbnb cherche à développer ce côté complice et amical pour prouver à ses utilisateurs qu’ils ne sont pas lâchés dans la nature. Oui, c’est un rôle que le content marketing joue également : prendre la parole pour affirmer ses valeurs et son identité. Quand on sait que les services de mise en relation reçoivent régulièrement des réclamations, on comprend très vite la logique de cette stratégie de contenu.

Le blog, atout majeur du content marketing de Airbnb

 

Un secteur idéal pour le content marketing

S’il existe un secteur qui matche avec le content marketing, c’est bien le tourisme. Et pour cause : les contenus web permettent de mettre en valeur n’importe quelle destination. Des descriptions qui font rêver, des photos à couper le souffle, des aventures humaines… Bref, si l’article est bien rédigé, l’internaute y sera forcément sensible. Et ça, Airbnb l’a compris !

À travers son Guide des Quartiers et son blog, Airbnb joue beaucoup sur l’émotionnel. Derrière un cadre éducatif et informatif, l’objectif est surtout de susciter l’intérêt des voyageurs pour la destination en question.

Pour cela, l’aspect visuel est important. Si l’on se penche un peu plus sur le Guide des Quartiers, on peut se rendre compte que les photos sont particulièrement belles et soignées. Un exemple avec le Marais, célèbre quartier parisien.

Le Marais est un quartier qui fait partie du content marketing de Airbnb

Comme les agences de voyages ou les chaînes hôtelières, Airbnb a construit sa stratégie de content marketing autour de l’émotion. Aujourd’hui, l’information est accessible partout et il ne suffit plus de donner des bons plans pour séduire l’internaute. Ce dernier a besoin de rêve et d’excitation pour franchir le pas.

Cette dose de rêve, les acteurs du tourisme doivent être présents au bon moment pour l’offrir. De la mère de famille qui rentre épuisée du travail aux jeunes fiancés qui prévoient un voyage de noces, c’est là que les contenus web jouent leur rôle.

Et à ce petit jeu, Airbnb a placé ses pions : en manque de soleil, cette mère de famille tape « location vacances barcelone loin du bureau », tombe sur ce guide aux images superbes et envisage très vite un petit appartement Airbnb près de la plage. Le reste dépendra de ses moyens financiers et de ses disponibilités. Mais une chose est sûre : la location d’un logement sur Airbnb aura fait son chemin dans son esprit.

C’est grâce à ce content marketing bien ficelé que Airbnb continue de se glisser parmi les offres de locations de vacances. Malgré son arrivée tardive sur le marché, ses contenus de qualité lui permettent de se positionner comme un acteur incontournable du secteur du tourisme.

 

⇒  Lire aussi : Les 7 péchés capitaux du content marketing