Lorsque je me perds sur Facebook et que je fais défiler mon écran sans but précis, il m’arrive de m’arrêter sur des publicités et de les analyser rapidement. Aujourd’hui, j’ai décidé d’en faire un article avec 5 exemples de publicités Facebook. Que leurs auteurs ne m’en veuillent pas : je me suis également permis de les noter pour faire ressortir leurs points forts et points faibles.

Les critères de notation

Avant de vous présenter ces exemples de publicités Facebook, il est important de préciser qu’elles ont été prises au hasard et dans l’ordre d’apparition sur mon fil. Leur secteur d’activité et leur objectif étant incomparables, il ne s’agit pas de les concurrencer mais de les analyser de manière indépendante.

Sans aucune prétention et dans le seul but d’agrémenter mon analyse, j’ai fait une petite notation de chacune d’entre elles. Pour que vous la compreniez mieux, voici les 4 éléments sur lesquels elle se base :

  • La stratégie : les éléments généraux de la publicité
  • L’image : sa qualité et sa capacité à attirer l’attention
  • Le texte : le message véhiculé et sa capacité à interpeller l’internaute
  • La landing page : sa qualité et sa cohérence avec la publicité

Les exemples de publicités Facebook

Maintenant que les critères de notation ont été présentés, je vous propose de découvrir ces 5 exemples de publicités Facebook et d’analyser les éléments qui les composent.

Zalando

Zalando fait partie des exemples de publicités Facebook

La stratégie : 4/5

Célèbre boutique en ligne de vêtements, chaussures et accessoires de mode, Zalando a choisi le carrousel pour présenter ses produits. Selon moi, c’est un bon choix car le carrousel est un format qui permet de mettre en valeur plusieurs produits dans une seule et même publicité. En e-commerce, on dit souvent que c’est le format idéal.

Au niveau du ciblage, il est plutôt cohérent. Je ne suis pas un grand habitué de ces marques mais il s’agit de vêtements qui correspondent à mon profil. Je pourrais donc être susceptible de m’y intéresser et de les acheter.

L’image : 2/5

Je trouve que l’image est le point faible de cette publicité. Le polo et le t-shirt présentés sont de couleur très sombre, ce qui n’attire pas vraiment le regard. En publicité Facebook, on conseille plutôt des couleurs vives pour interpeller plus facilement l’internaute.

Le texte : 3/5

Du côté du texte, Zalando a choisi quelque chose de très sobre avec une phrase qui présente simplement ce que je pourrai retrouver sur le site. Le texte manque un peu de folie mais il a le mérite d’être clair et concis.

La landing page : 4/5

Zalando fait partie des exemples de publicités Facebook

En cliquant sur le polo, on atterrit naturellement sur la fiche du produit en question. Cette landing page est simple et efficace, on retrouve les informations de base du produit et le bouton « Ajouter au panier » est mis en valeur par le biais de la couleur orange.

Difficile d’en attendre plus de la part d’un site e-commerce comme Zalando qui cherche avant tout la simplicité et l’efficacité pour convertir ses visiteurs en clients.

Ignition Program

Ignition Program fait partie des exemples de publicités Facebook

La stratégie : 3/5

Je ne connaissais pas du tout Ignition Program. Selon le site de cette entreprise, il s’agit d’un « programme de recrutement et d’accélération des hauts potentiels entrepreneuriaux dans les startups les plus prometteuses ». L’objectif de cette publicité est donc de recruter des candidats qui intégreront des startups afin de les aider dans leur croissance.

Peut-on dire que je fais partie de la cible de cette publicité ? Oui et non. D’un côté, j’en fais partie car je suis jeune et pourrais potentiellement être motivé par un tel challenge. D’un autre côté, je n’en fais pas partie car ce n’est pas du tout mon objectif actuel.

On peut supposer que l’entreprise Ignition Program a voulu cibler les moins de 30 ans qui résident dans une grande ville française (où les startups sont généralement implantées) et qui pratiquent des métiers recherchés par les startups (marketing, communication ou encore développement). Cela expliquerait pourquoi j’ai été ciblé par cette publicité. Reste à savoir si Ignition Program a opté pour une audience classique (basée sur les critères que je viens d’énoncer) ou pour une audience similaire dont je ferais partie.

L’image : 5/5

Selon moi, l’image est très bonne. Elle est cohérente avec la réputation des startups : de la jeunesse, du fun et un esprit de groupe que l’on retrouverait moins dans les grandes entreprises. On peut également noter la présence d’humains et de visages expressifs qui font souvent grimper le taux de clic des publicités, ce que Ignition Program a bien compris.

Le texte : 4/5

Concernant le texte, il est un peu long mais je trouve qu’il est globalement réussi car il comporte deux éléments fondamentaux : l’interpellation (à travers la question dès la première phrase) et les chiffres (toujours plus évocateurs que des milliers de mots). On a également la promesse d’une démarche simple et efficace pour trouver un poste dans une startup.

La landing page : 4/5

Ignition Program fait partie des exemples de publicités Facebook

Ignition Program fait partie des exemples de publicités Facebook

La landing page est très simple. Elle se compose d’un fond sombre, ce qui met en valeur le texte de couleur blanche et le bouton d’appel à l’action. Cela incite très vite à cliquer sur le bouton rouge « Je suis un candidat ». Ce dernier mènera l’internaute vers le tunnel de conversion de l’entreprise qui cherche à récolter des inscriptions au programme.

D’autre part, des balises UTM ont été placées dans l’URL de la landing page pour « tracker » les visiteurs et analyser le trafic provenant de cette publicité Facebook. C’est souvent le signe d’une campagne publicitaire qui a été bien préparée et dont l’entreprise souhaite tirer des enseignements.

À noter que le chargement de la landing page fut un peu long. Cela reste un point négatif car c’est un élément capital pour ne pas faire fuir les internautes qui viennent de cliquer sur la publicité.

En Voiture Simone

En Voiture Simone fait partie des exemples de publicités Facebook

La stratégie : 4/5

En Voiture Simone est un service qui permet de s’entraîner en ligne au code de la route et de réserver des leçons de conduite avec des moniteurs. Pour remettre dans le contexte, j’ai déjà le permis de conduire mais je me souviens avoir visité le site de cette entreprise. Cela explique tout de suite la raison pour laquelle j’ai été ciblé par cette publicité : c’est une campagne de retargeting.

En d’autres termes, En Voiture Simone me cible car j’ai déjà visité son site web. J’ai montré de l’intérêt pour cette entreprise qui souhaite désormais me relancer à travers cette publicité. En théorie, on peut en conclure que la stratégie est bonne car En Voiture Simone ne peut pas savoir que je suis déjà titulaire du permis de conduire. L’entreprise se base simplement sur ma visite et utilise Facebook pour me cibler à nouveau.

L’image : 3/5

S’il y a un exercice que je trouve particulièrement compliqué dans le domaine de la publicité Facebook, c’est celui de l’image coupée en deux. Généralement, on utilise ce procédé pour faire passer un double message. C’est le cas sur cette publicité avec la double promesse mise en évidence par En Voiture Simone : le code en ligne à gauche, les heures de conduite à droite.

Les images sont cohérentes et on comprend le message qui est transmis. Néanmoins, en coupant son visuel en deux, on sacrifie quelque peu la qualité de ses images et leur capacité à attirer l’attention. Selon moi, c’est le petit problème de ce visuel dont le message est parfaitement clair mais dont certains éléments (images génériques, couleurs ternes, visages fermés) sont perfectibles.

Le texte : 4/5

D’un autre côté, je trouve que le texte est bon. Le concept est résumé en trois tirets contenant chacun un émoji. Cette structuration du texte est de plus en plus courante dans les publicités Facebook car elle permet notamment de faciliter la lecture de l’internaute. Dans ce cas précis, c’est réussi !

La landing page : 5/5

En Voiture Simone fait partie des exemples de publicités Facebook

En Voiture Simone fait partie des exemples de publicités Facebook

Dès l’arrivée sur la landing page, notre regard se fixe sur le texte et cette promesse qui va interpeller et séduire l’internaute : le permis de conduire coûte deux fois moins cher en passant par En Voiture Simone. À partir de là, comment résister et ne pas cliquer sur le bouton orange situé juste en dessous ? Cela se fait presque machinalement et l’internaute se retrouve tout de suite dans le tunnel de conversion.

Notons que les visuels sont très simplistes, ce qui permet au visiteur de ne pas s’éparpiller et de rester concentré sur la promesse textuelle. Les couleurs et éléments graphiques sont apaisants et donnent très vite confiance.

Comme sur l’exemple précédent, En Voiture Simone a inséré des balises UTM dans l’URL. Ce qui finit de démontrer que rien n’a été laissé au hasard sur cette landing page.

Kayak

Kayak fait partie des exemples de publicités Facebook

La stratégie : 4/5

Bon, je plaide coupable : il m’arrive de visiter le site de Kayak, le célèbre comparateur de vols. Étant un amateur de voyages, je regarde de temps en temps les prix des billets pour me faire une idée sur une prochaine escapade.

Du coup, il n’y a aucun doute sur le fait que cette publicité est également du retargeting. Chez Kayak, je suis clairement dans la liste des personnes ayant déjà visité le site web à plusieurs reprises et qu’il faut recibler par l’intermédiaire de publicités Facebook. Par conséquent, la stratégie est bonne et elle m’aura permis de découvrir le blog de Kayak que je ne connaissais absolument pas.

Je mettrais toutefois un petit bémol : pour mes vacances, je penche plus pour la détente que pour le sport. Je ne suis donc pas parfaitement dans la cible. Bien entendu, je chipote un peu mais cela montre que les entreprises ont toujours des choses à apprendre de leurs clients.

L’image : 5/5

Concernant l’image, je la trouve parfaite pour une publicité. La qualité est excellente, les couleurs attirent instantanément le regard et la sensation de liberté procurée par les vacances se fait tout de suite ressentir. De plus, avec cet homme qui court en pleine nature, on est en totale cohésion avec les vacances sportives promises par Kayak.

Le texte : 4/5

Le texte est particulièrement court mais sa forme interrogative lui donne de l’ampleur. Elle va très vite interpeller l’internaute, ce qui est un premier pas vers l’intérêt et le clic. On peut aussi expliquer ce choix d’un texte très court par le titre de l’article de blog qui est situé en bas et qui se suffit à lui-même.

En revanche, je pense que le lien raccourci qui suit le texte aurait pu être supprimé. Aujourd’hui, tous les internautes savent qu’il suffit de cliquer sur l’image pour se retrouver sur la landing page. Le lien ne me semble donc pas nécessaire.

La landing page : 4/5

Kayak fait partie des exemples de publicités Facebook

Cette landing page est particulière car ce n’est pas une page de conversion comme on peut le voir sur les boutiques en ligne. Il s’agit d’une page hébergeant un article de blog de Kayak. Il est donc difficile de noter cette landing page.

Toutefois, on peut dire que le titre et l’image de une de l’article correspondent parfaitement à la publicité. C’est un élément qui peut paraître banal mais qui donne confiance à l’internaute. S’il était tombé sur une photo différente, il aurait eu l’impression de ne pas arriver sur le bon contenu. Le genre de détail qui fait fuir le visiteur et fait payer un clic pour rien à l’entreprise.

HubSpot

HubSpot fait partie des exemples de publicités Facebook

La stratégie : 5/5

HubSpot est une entreprise américaine qui développe des logiciels de marketing et de service client. Travaillant dans le webmarketing, j’ai été ciblé de manière assez naturelle. Un ciblage particulièrement bon puisque je m’intéresse régulièrement aux plateformes de ce type et aux solutions qu’elles sont en mesure de proposer.

Comme vous pouvez le constater, il y a deux publicités Facebook différentes. C’est ce qu’on appelle de l’A/B testing, une méthode qui consiste à diffuser deux publicités en analysant laquelle est la plus efficace. Ici, on peut voir que HubSpot a voulu mettre deux images en concurrence pour vérifier laquelle allait générer le plus de clics. Stratégiquement, c’est le top pour optimiser son retour sur investissement.

L’image : 4/5

Étant donné qu’il y a deux images, j’ai choisi d’étudier la seconde car c’est celle qui m’a le plus attiré. Trois raisons à cela : le bleu foncé qui tranche avec la couleur blanche du fil de Facebook, les éléments graphiques qui représentent une croissance voire une explosion et le petit texte qui accompagne cette situation.

Bien que le fond de l’image soit foncé, l’ensemble est plutôt harmonieux et attire clairement le regard.

Le texte : 5/5

Entre la forme interrogative, l’utilisation de chiffres et une promesse très alléchante, le texte est quasiment parfait. De plus, le titre situé en bas du visuel indique que la solution proposée par HubSpot est gratuite. Autant dire qu’il n’en fallait pas plus pour intriguer l’internaute qui a de grandes chances de cliquer.

La landing page : 5/5

HubSpot fait partie des exemples de publicités Facebook

Au même titre que le texte, je trouve que la landing page est d’une efficacité redoutable. Entre le design minimaliste, les mots intelligemment choisis et le bouton plus que visible, je suis persuadé que cette page a un taux de clic (sur le bouton d’appel à l’action) très au-dessus de la moyenne. Du côté des détails qui ont leur importance, on retrouve notamment l’effet du texte clair sur une image sombre mais aussi la mention « Google Partner » qui offre une garantie sur le service.

Je ne serais pas étonné que HubSpot ait poussé la recherche de performance jusqu’à la mise en place d’un A/B testing pour cette landing page mais je pense qu’il sera difficile de l’optimiser. À l’évidence, tous les éléments ont été travaillés et étudiés pour maximiser les résultats de cette page.

 

⇒  Lire aussi : Réussir sa publicité Facebook en 5 étapes

Cet article vous a plu ? Partagez-le 🙂

Poster un commentaire